Expositions photographiques


Lakota : De la survie à la survivance

Chef indien paré de plumes... Pow Wow et tipis... Peuple inapte au progrès et culture en voie de disparition... Indiens assimilés et alcooliques... Violences conjugales et familles décomposées... Et si on oubliait un court instant tous ces clichés pris au piège entre une mélancolie compassionnelle excessive et un prétendu réalisme social, n'offrant comme perspective qu'un univers sombre et miséreux, ponctué d'ivresse et de désespoir. Certes, ces stéréotypes correspondent tous plus ou moins à une réalité, passée ou présente. Mais l'inévitable déchéance qu'ils impliquent reste extrêmement réductrice. Aujourd'hui, au-delà des tentatives de génocide et d'ethnocide, la nécessité de survie a laissé la place à la volonté de survivance : une renaissance assortie d'un véritable projet d'avenir teinté d'autosuffisance et d'autonomie.
Les photos présentées au sein de l'exposition Lakota : de la survie à la survivance ont été prises entre 2003 et 2006, lors de séjours successifs au sein de la réserve de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud. Accueillie au sein des familles et partageant chaque moment de leur quotidien, j'ai réalisé ces clichés photographiques, témoins des instants fugaces partagés et de l'immensité des éléments. Aucun projet préconçu n'était à l'œuvre, sinon celui de vivre et de se laisser vivre, d'écouter et de se laisse conter, de croire et de voir.

Et si, enfin, on prenait les Indiens comme ils sont, pour ce qu'ils sont? Sans extrapolation, sans conceptualisation d'un rôle ou d'une mission qu'ils auraient à endosser, pour leur famille, leur peuple, le monde, l'univers... Laissez-vous aller et voyagez à travers les paysages, les visages, les sourires et les peurs, les multiples réalités. Rencontrons-les enfin pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'on voudrait qu'ils soient.

Il s'agit d'un dialogue, impromptu et permanent, avec le temps qui passe… entre le voyageur qui s'égare et l'espace qui s'offre à son regard, enfin disponible... Et une histoire d'amitié. Tout simplement.














Détails techniques de l'exposition

L'exposition est constituée d’un panneau vertical de dimension 30X40, de 22 panneaux verticaux et horizontaux de dimension 30X45 et de deux panneaux panoramiques horizontaux de dimension 25x45.

Les 25 panneaux sont en couleur. Les négatifs ont été tirés plein cadre, sans recadrage de l'original.

Un panneau vertical avec texte introduit l'exposition. Il est composé du titre de l'expo, du nom de l'auteur et d'un texte de présentation de 2723 signes.


L'exposition, gérée par l'association De la Plume à l'Ecran,
voyage à travers la France....
Suivez son parcours,
réservez-là
en consultant le site : http://delaplume-alecran.blogspot.com